L'équipe de Brother Bâtiment

Que faire en cas d'urgence plomberie ?

Un robinet qui coule, une canalisation enterrée ou apparente endommagée, des infiltrations d'eau d'origine inconnue, etc. : ces situations sont des signes évidents d'une urgence plomberie. Comment réagir face à ces problèmes ? Que faire pour limiter les dégâts sur votre domicile ou votre local de bureau ?
Premier geste : couper les arrivées d'eau Les situations d'urgence consécutives à un réseau de plomberie ont toujours un lien de causalité avec une tuyauterie ou un joint défaillant. Une canalisation bouchée peut entraîner des débordements ou des cassures en amont. Un robinet qui fuit, en plus d'être une réelle source d'inconfort, projette des flaques d'eau glissantes dans la cuisine ou dans la salle d'eau. Les toilettes qui débordent sont encore plus incommodantes et peuvent provoquer des dégâts encore plus graves. Dans ces circonstances, vous n'avez pas toujours la possibilité de localiser l'origine exacte du problème. Par contre, il y a une solution toute simple à la portée de tout le monde : couper les arrivées d'eau. Ce premier réflexe limitera les détériorations dues aux infiltrations et aux écoulements d'eau sur le sol et dans les murs.
Couper les arrivées d'eau dans votre domicile demande néanmoins un minimum de connaissance de votre propre réseau de plomberie. Ainsi, vous devez localiser au préalable la vanne principale d'arrêt d'urgence de votre domicile. Parfois, vous n'avez pas besoin de stopper l'arrivée d'eau pour toute la maison. Peut-être devriez-vous simplement sceller une vanne qui contrôle le flux d'eau vers la canalisation ou l'appareil endommagé. Ou qu'il vous faudrait uniquement éteindre l'appareil à l'origine de la fuite ou de l'écoulement d'eau. Dans tous les cas, vous limiterez les dégâts si vous connaissez les dispositifs d'arrêt de l'alimentation en eau de la salle d'eau, de la cuisine et de vos appareils électroménagers. Par contre, si la source de la fuite est inconnue, la fermeture de l'arrivée d'eau principale constitue la meilleure option.

Deuxième réflexe : détecter et réparer la fuite

Si l'origine de la fuite d'eau ou la cause de l'urgence plomberie est évidente, la réparation sera plus aisée et plus rapide. Ce cas de figure est courant. Néanmoins, la prudence est de mise, surtout si vous souhaitez vous faire rembourser les dégâts des eaux par votre assurance. Localiser l'origine d'une fuite d'eau ne vous donne pas le droit de procéder aux réparations nécessaires par vos propres soins. Si vous comptez demander une indemnisation, tous les travaux de réparation de la fuite d'eau doivent être confiés à un professionnel. Cette règle s'applique aussi bien aux dégâts causés par une tuyauterie défaillante qu'aux urgences provoquées par une infiltration depuis la toiture. Le même principe concerne aussi bien les logements individuels que les résidences en copropriété. L'assureur demande toujours une copie du devis ou de la facture des travaux de détection et de réparation de fuite d'eau.
Si la cause de l'urgence plomberie n'est pas apparente, vous aurez besoin de faire appel à un plombier ou à un couvreur professionnel, expert dans l'art de la détection de fuite d'eau. La localisation de la source du problème fera ensuite l'objet d'un constat amiable — surtout si le voisinage est impliqué —, souvent avec des preuves photo. Ce n'est qu'après la localisation et le constat amiable qu'il peut procéder aux réparations. L'intervenant remet en votre main une facture en bonne et due forme, avec le constat de détection de fuite. Ces documents vous serviront plus tard, lors de la dernière étape incontournable d'une urgence plomberie.

 

Troisième réflexe : prévenir l'assureur

Certains résidents, victimes d'une urgence en plomberie, préfèrent réparer les fuites par leurs propres moyens lorsque les dégâts sont insignifiants et la source du problème, facile à résoudre. Toutefois, cette option n'est pas recommandée si vous souhaitez vous faire indemniser par votre assurance. Dans ce cas, la procédure à suivre est la même pour tous les sinistres.
Vous disposez d'un délai de 5 jours à compter de l'urgence plomberie pour acheminer la demande d'indemnisation auprès de votre assureur. La démarche se fait par voie postale, via une lettre recommandée avec accusé de réception, ou par voie de courriel, si votre contrat l'autorise. Le dossier à envoyer, outre la demande d'indemnisation, comporte également la facture du professionnel qui a dressé le constat amiable, les preuves des dégâts des eaux, l'image de la localisation de la fuite et la facture des réparations.
Ces documents sont essentiels pour déterminer les responsabilités dans l'urgence plomberie. S'il s'avère que la fuite résulte d'un manque d'attention, d'un oubli de votre part ou d'une défaillance d'un appareil électroménager, l'indemnisation de l'assureur est très peu probable. Si la fuite provient d'une canalisation enterrée, la responsabilité vous incombe toujours. Par contre, l'assureur peut accepter un remboursement des frais de détection de fuite et d'indemniser une partie ou la totalité des dégâts des eaux. Les conditions d'indemnisation des dégâts des eaux varient selon les compagnies d'assurance. Avant de vous engager dans une démarche de remboursement, relisez attentivement votre contrat.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le

Avez-vous des questions ou des suggestions ?

BESOIN D'UN CONSEIL ?

Vous avez une problématique auquel vous voudriez qu’un professionnel vous réponde ? Brother Batiment se fera un plaisir de donner une réponse à votre question. Contactez-nous directement ou alors entrez simplement votre numéro de téléphone, nous vous rappellerons très rapidement.

ME FAIRE RAPPELER

DERNIERS ARTICLES

PARTAGER SUR

VOUS PRÉVOYEZ UNE INTERVENTION DANS VOTRE RÉSIDENCE ?